Qui a le droit de dire ça ?

Publié le par Emmanuelleg

 

Premières portes automatiques de l'histoire


NON ! L’ANTIQUITE GRECO-ROMAINE NE VA PAS DE SOCRATE A JULES CESAR  / PETIT RAPPEL CHRONOLOGIQUE...


L'histoire de la Grèce commence en Crète vers 2700 avant notre ère.


En  - 753, on a la fondation de la ville de Rome.


Et c'est à la fin du IVème siècle après Jésus-Christ, que s'achève l'histoire de Rome. 


Faisons le calcul : 2700 + 400 = 3100, soit 3 millénaires d’histoire gréco-romaine, contre seulement 1500 ans, d’histoire médiévale et moderne.


L’histoire antique de l’Europe, c’est donc au moins deux-tiers de notre histoire !


Et nous n’avons parlé ni des Celtes, ni des religions nordiques, ni de la Mésopotamie !



-------------------------------------------------------------------------



LA DEMOCRATIE DEFINIE PAR PLATON 


« (…) la démocratie apparaît lorsque les pauvres, ayant remporté la victoire sur les riches, massacrent les uns, bannissent les autres, et partagent également avec ceux qui restent le gouvernement et les charges publiques »


« Dans cet Etat, repris-je, on n'est pas contraint de commander si l'on en est incapable, ni d'obéir si l'on ne veut pas, non plus de faire la guerre quand les autres la font, ni de rester en paix quand les autres y restent. » [ Il faut savoir respecter à la fois la nature martiale de certains hommes et le tempérament pacifiste des autres]


« C'est, comme tu vois, un gouvernement agréable, anarchique et bigarré, qui dispense une sorte d'égalité aussi bien à ce qui est inégal [ les hommes vertueux par rapport aux non vertueux ] qu'à ce qui est égal. »


(Extraits de la République - Livre VIII)


Et ce sont eux, les Grecs qui l’ont inventée !


--------

EXEMPLE D’UNE INVENTION LAISSEE SOUS SILENCE


Ce que vous voyez  ci-dessus (conf. image avec le temple) est le schéma de fonctionnement d’un système d’ouverture automatique des portes. Non, vous ne rêvez pas ; il s’agit bien d’une invention de l’époque antique. Le système a recours à la fois à un procédé hydraulique et pneumatique. Son inventeur est Héron l’Ancien (Ier siècle) qui aurait repris l’idée à un prédécesseur, selon certaines thèses. 

 


-------

LES GRECS, ETAIENT-ILS HOMOS ? 


Certaines relations platoniques entre personnes du même sexe, pouvaient avoir un sens philosophique et religieux, mais il ne s”agit pas d’homosexualité. Les vrais homosexuels, quant à eux, n’étaient pas aussi  bien tolérés qu’on pourrait le croire.

Comble de l’ironie :

le mot  “homosexuel” n’existe pas dans le vocabulaire grec  ancien !


Sans  doute que ça nous rassure de croire que les peuples de l’Antiquité étaient dépravés, pervers, cruels, débauchés... et homos, mais on ne fait pas l’histoire en alignant des clichés les uns derrière les autres.


Seuls les derniers siècles de l’Empire romains furent décadents, avec des débauches d’argent et de sexe,  beaucoup de corruption et de la violence. 

MAIS ILS ETAIENT COMME NOUS AUJOURD’HUI !


L’Histoire est parfois un miroir qui dérange !


--------

RELIGION


Savez-vous  que le nom Jésus vient du grec Jason  qui veut dire  «guérisseur» et que «Dieu le père » dérive de «Zeus pater» ? On retrouve d’ailleurs la trace de cette signification d’origine dans  « Jupiter », à savoir «Ju» et «piter», Ju étant devenu Zeus et piter, pater... Ce sont les effets ordinaires de l’évolution de la langue. 


Au moins 90% des origines du  Christianisme sont gréco-romaines. Cela ne plaît pas aux fondamentalistes qui cherchent à réinventer l’histoire et à dénigrer systématiquement les peuples de l’Antiquité. 


Non, le Christianisme n’a pas inventé l’amour, la compassion  ni la piété !


Les vérités ne sont pas des coussins. On ne cherche pas celles qui sont les plus confortables pour sa tête

(ça, c’est de moi...)


A ce sujet, je peux toujours vous conseiller la lecture de ce livre de Bruno Delorme, intitulé : « Le Christ Grec». Même constat chez cet auteur qui, quant à lui, a étudié à la loupe les textes de la Bible.

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Et si la fondation des premières civilisations était l'événement clef de l'histoire ? Et si avant le monothéisme il y avait eu le monothéisme ? On oublie que les peuples de l'Antiquité avaient eux aussi un passé...

Voir cette vidéo :


Publié dans histoire antique

Commenter cet article

Olivier Collomb 31/08/2009 11:31

Sur "Le Christ Grec" de Bruno Delorme.
Il faut signaler d'abord que toute l'arguementation de l'auteur repose sur deux énoncés tellement faux qu'ils en sont absurdes: a) qu'il n'y a pas eu de littérature néo-testamentair en langue sémitique; b) que chaque texte du Nouveau Testament a été composé par un seul auteur.
Il parait bien que M. Delorme applique au Nouveau Testament les théories littéraires d'un Deleuze et d'un Derrida. Son livre est, pour l'exégése biblique inexistant; pour la philosophie c'est un exercice scolaire sans portée.